Prêtre diocésain à Paris

Servir et guider sans relâche

sortie de Montmartre

Voulez-vous devenir prêtres, collaborateurs des évêques dans le sacerdoce, pour servir et guider sans relâche le peuple de Dieu sous la conduite de l’Esprit Saint ? »

Servir

La vie du prêtre se déploie dans un continuel esprit de service. A l’écoute des joies et des souffrances de chacun, il veut se donner pour que tous ceux qui le croisent puissent rencontrer Dieu en vérité, connaître et aimer le Christ, suivre les conseils de l’Esprit-Saint.

Guider

Le prêtre n’est pas le Christ, mais il le représente, comme tête du corps. Chargé d’orienter la vie de la communauté qui lui est confiée, de la guider sur le chemin, en montrant les ornières, en évitant les pierres qui font chuter, mais surtout en indiquant le but : d’une montagne à l’autre, du Sinaï des commandements aux collines du bord du lac où rayonne l’esprit des béatitudes, et du Mont Thabor, lieu la Transfiguration, au sommet du Calvaire au pied duquel resplendit la lumière définitive de la Résurrection. Pour poursuivre jusqu’à la colline de Sion, dans le cénacle de la Pentecôte.

Sans relâche

On dit parfois les prêtres surchargés, surmenés, débordés…. Il arrive que la tâche soit lourde, c’est vrai. Mais ne retenir que cela, c’est entretenir une fausse image du prêtre ! S’il est surchargé, il sait que le fardeau est léger parce qu’il est porté par le Christ. S’il est surmené, il apprend à s’abandonner à la puissance de l’Esprit Saint. S’il est débordé, il fait par là même l’expérience de la grâce de Dieu, agissante, bien au-delà de ses limites et de ses faiblesses. Sans relâche, oui : sans relâcher sa confiance.
Au séminaire, c’est à cette tâche magnifique que nous nous attelons : apprendre à servir et à guider sans relâche nos frères et soeurs chrétiens.
En la personne du Christ Tête. Sous la conduite de l’Esprit Saint. Dans la collaboration − le labeur commun − avec les évêques, successeurs des Apôtres

Père Olivier de Cagny,
Recteur du Séminaire de Paris

Les responsables du Service des Vocations jeunes hommes de Paris

Equipe en cours de constitution, en attendant contactez 01.78.91.93.26 ou servicedesvocations@diocese-paris.net

Consultez le site 

Une année diaconale à Malte

Comme plusieurs séminaristes, Baptiste Javaloyès vit son année de diaconat à l’étranger. C’est depuis Malte qu’il témoigne d’une riche expérience

Saint Paul n’avait pas vraiment prévu d’aller à Malte. Il échoue sur cet archipel après avoir frôlé la mort lors d’une terrible tempête. Malgré ces circonstances rocambolesques, il tire profit de ces quelques mois pour annoncer l’Évangile à ceux qui l’ont accueilli « avec une humanité peu ordinaire » (Ac 28,2).

baptiste javaloyes à Malte

En entrant au séminaire, j’étais loin d’imaginer que j’arriverais sur ses traces, ici à Malte, pour vivre mon année diaconale. Fort heureusement mon voyage fut moins mouvementé ! Le dépaysement ici est total, à commencer
par la langue : l’anglais et le maltais sont les deux langues officielles. Cette expérience ecclésiale me permet donc de perfectionner mon anglais mais je suis surpris devant l’importance du maltais, notamment pour la liturgie.
Ma paroisse d’insertion se trouve en bord de mer et j’ai la joie d’y proclamer l’Évangile en anglais. Cette communauté dynamique rassemble des jeunes, des familles et des personnes âgées, avec de nombreux étrangers.

Mon apostolat auprès des servants d’autel et du groupe de prière des jeunes se prolonge à l’école de langue où j’apprends l’anglais avec des étudiants de tous pays, ce qui suscite des échanges intenses. Enfin,
last but not least, une communauté de Salésiens m’accueille, non loin de la paroisse, et j’ai la joie de vivre avec eux au rythme de l’internat qu’ils dirigent : foot, activités diverses et temps d’échanges avec les jeunes sont autant d’occasions de découvrir un autre visage de l’Église et de faire grandir le désir d’être donné à tous.

Baptiste Javaloyes

Du théatre au séminaire 

séminaristes faisant du théatre

L’art de se divertir, en tant qu’art de la vie, ne s’improvise pas, du moins pas totalement. Tout ce qui est humain nécessite une plongée dans le Christ. Tel le divertissement, dangereux bien que nécessaire à l’homme selon Pascal. Explications avec Paul Balaresque, en 3e année à la maison Saint-Germain.

Malgré l’entraînement du confinement nous ne sommes pas encore capables de rester dans notre chambre. Même pour un séminariste, demeurer seul avec soi-même plusieurs heures relève de l’exploit.
Selon saint Thomas d’Aquin « le repos de l’esprit, c’est le plaisir. C’est pourquoi il faut remédier à la fatigue de l’esprit en s’accordant quelque plaisir. » Et ces plaisirs « s’appellent divertissements ou
récréations, le jeu, les plaisanteries. » Ainsi, nous nous divertissons, en sus du foot et autres marches sportives, par l’exercice du jeu d’acteur. Depuis plus d’un an maintenant, le séminaire offre à ceux qui les souhaitent des cours de
théâtre, à raison de deux heures toutes les deux semaines. En quoi ce plaisir est-il bénéfique ?

Les raisons sont multiples. Le rire de surface, par la tension et le relâchement des zygomatiques, offre une détente amplement satisfaisante. C’est pourquoi les textes joués provenaient de Raymond Devos, Poiret et Serrault, François Rollin ou encore Alphonse Daudet. Le théâtre, par l’exercice du corps et de la voix, l’invitation à la maîtrise de soi, est aussi utile pour de futurs pasteurs. Mais surtout, en déclamant un texte, en se faisant serviteur d’Alphonse Daudet et du Sous-Préfet aux champs, par à-coups, être serviteur de la Parole divine prend un sens particulier. N’est-elle pas la vie même ?

Alors, si cette proclamation est celle d’une parole vivante, proclamée par un vivant, adressée à des vivants, le théâtre, par son apprentissage, est aussi une aide spirituelle.

Paul Balaresque

magazine-odv

Découvrez
le magazine
Vocations

C'est une publication trimestrielle publiée par l’Œuvre des Vocations au service des donateurs et des vocations en Ile-de-France

Et retrouvez les nouvelles des séminaristes d'Ile-de-France en vous abonnant à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre pour recevoir les enseignements de Carême et d'Avent.